News

Retour sur la Journée Construction Acier 2015


Plus de 250 professionnels (architectes, ingénieurs-conseils, constructeurs métalliques, entrepreneurs, enseignants, pouvoirs publics) du monde de la construction et étudiants se sont réunis à la Chambre des métiers à Luxembourg le mardi 10 novembre dernier pour participer à la Journée Construction Acier 2015. Les photos se trouvent ici.

Ce rendez-vous biennal organisé par Infosteel et Fedil Steelconstruction et F.E.M.M (Fédération des Entreprises des Métiers du Métal) fait maintenant partie du paysage architectural national. Véritable état des lieux du secteur, il a été l’occasion pour les acteurs professionnels de faire connaître et reconnaître leurs pratiques.

Outre la présence des stands d’entreprises actives dans le secteur de la construction métallique, des orateurs de renom ont abordé les nouveaux enjeux conceptuels, techniques et économiques de la construction en acier dans le cadre du développement durable.

La Journée a également été le cadre de la proclamation des lauréats du Concours Construction Acier 2015 et d’une intervention par François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures.

Le Concours Construction Acier est organisé chaque année, alternativement en Belgique et au Luxembourg et en est à sa seizième édition. La participation à cette édition luxembourgeoise du Concours Construction Acier était ouverte aux projets de construction réalisés totalement ou partiellement en acier sur le sol luxembourgeois (excepté pour les projets internationaux) entre le 1er juin 2013 et le 31 mai 2015. Cette année 26 projets ont participé.

Le jury se composait de :

Tatiana Fabeck – Fabeck Architectes S.à r.l. (présidente du Jury)

Vincent Delwiche – directeur général Agora S.à r.l. et Cie S.e.c.s.

Céline Coubray – rédactrice en chef Archiduc – MM Publishing and Media S.A. – Maison Moderne

Andrea De Cillia – vice-président Ordre des architectes et ingénieurs-conseils

Jos Dell – président Ordre des architectes et ingénieurs-conseils

Markus Schäfer – Sr Lecturer Faculty of science, technology and communication, Université du Luxembourg

 

Prix architecture – bâtiment

Immeuble de bureau KPMG

Le nouveau siège social de KPMG ne laisse pas indifférent. Ce bâtiment se distingue par la composition de sa façade.  En première peau, on trouve une façade porteuse en acier auto-patinable, formée par des éléments en X et Y préfabriqués. Ces éléments sont boulonnés l’un sur l’autre par leurs jambes.  Cette structure innovante permet de réduire le nombre de piliers à l’intérieur du bâtiment et procure ainsi une grande liberté d’aménagement des bureaux.  Chaque élément en X est relié à la dalle par l’intermédiaire des poutres HEB isolées, emboîtées d’un côté sur le X et coulées dans la dalle de l’autre côté. Les fixations sont exécutées de manière à faciliter une dilatation indépendante entre les parois en acier et les étages en béton. Près de 350 ancrages lient la façade en acier auto-patinable aux différentes dalles, faisant de cette façade un réel élément structurel.  En chiffres, cela représente 550 tonnes d’acier auto-patinable, 18.000 heures de fabrication et 4.000 heures de montage sur site.

 

Prix architecture – ouvrage d’art

Reconstruction d’un pont routier à Hesperange

Pour le réaménagement du centre historique de Hesperange, l’ancien pont en béton a été détruit pour laisser place à un pont métallique.

Pour des raisons urbanistiques le nouvel ouvrage est conçu beaucoup plus ample que l’ancien – une place flottante au-dessus de l’Alzette – offrant plus de place aux piétons et optimisant la coexistence et la sécurité de tous les usagers.

Constructivement, le tablier de ce pont est constitué d’un quadrillage orthogonal de poutres métalliques. Il comporte un platelage en acier renforcé par des augets trapézoïdaux en acier, des poutres transversales en profilés reconstitués soudés – supportant également les trottoirs.

Une piste cyclable qui est également utilisée par de nombreux piétons passe en dessous du pont et permet aux promeneurs de découvrir la sous-face du pont avec son quadrillage de poutres métalliques.

L’une des deux culées du pont est habillée par de grands panneaux en acier qui présentent des découpes en forme stylisées de fleurs trouvées sur place. Ces motifs sont rétro-éclairés et font également office d’éclairage de la piste cyclable.

 

Prix de l’ingénierie et Prix du public

Pont de Grevenmacher

Le tout nouveau pont routier relie la commune luxembourgeoise de Grevenmacher à Wellen, une petite ville sur la rive allemande.  Ce pont métallique à quatre travées, présente une longueur totale de 213 m. La travée principale, pièce maîtresse, a une portée de 113,80 m entre les piles des berges.  L’intégration des travées d’approches avec la travée principale est caractérisée par une ondulation continue qui transite par les quadripodes sous le tablier pour passer dans l’arc central et continuer sa course vers la berge opposée en un mouvement symétrique. Le tablier métallique est constitué d’une dalle orthotrope reposant sur des poutres transversales en profilés reconstitués et soudés.  La géométrie de l’ouvrage est telle que la travée principale est autoportante, élément capital pour permettre le transport. En effet, celle-ci a été fabriquée dans le port de Mertert, pour être transportée sur la Moselle jusqu’à sa position finale à Grevenmacher.  Quatre mois et demi, c’était le temps à disposition pour démolir le pont existant avec ses fondations et reconstruire le nouvel ouvrage en acier.

 

Prix Construction Durable

Pont bleu provisoire

Le pont Adolphe situé au centre de Luxembourg, inauguré en 1903, devait subir d’importants travaux de restauration qui ont nécessité sa fermeture durant plus de deux ans.  Un second pont, situé à 30 m seulement du pont Adolphe, a été construit pour relier provisoirement le centre-ville avec le quartier de la gare. La solution acier s’est immédiatement imposée en réponse des deux impositions. D’une part, réduire autant que possible la durée de construction de l’ouvrage provisoire, d’autre part l’ériger au moindre coût. La variante technique proposée par le groupement adjudicataire consista à réaliser une structure très simple: quatre poutres longitudinales continues qui portent un platelage métallique non collaborant.  Les piles sont constituées par empilement d’ensembles triangulés. L’assemblage des éléments (poutres et palées) a été réalisé sur une plateforme située derrière la culée, et ces éléments furent posés au fur et à mesure par une grue progressant sur le tablier. Cette solution a permis de ne pas travailler en fond de vallée. Il n’aura fallu que quatre mois pour poser les 174 m de pont.

 

Prix projet d’habitation

Extension de la maison HG

La mission confiée à l’architecte est à priori simple : ouvrir la maison existante, construite en 1996 dans une esthétique très «traditionnelle» vers le jardin et lui donner une apparence contemporaine.

L’architecte a retenu le parti d’enlever tous les murs porteurs de la façade arrière au niveau du rez-de-chaussée au profit d’un agrandissement des espaces de séjour et d’une transparence vers le jardin.

Le mur de l’étage de la façade arrière est repris par des structures portantes en acier, constituées de fines lamelles orientées toutes parallèlement à la maison.

Ensembles, ces structures en acier cadrent le paysage du jardin, tout en garantissant une intimité aux espaces intérieurs.

La géométrie différente des éléments, tantôt rectangulaire, trapézoïdale, triangulaire et leur disposition irrégulière en plan, forment un paravent léger qui joue avec la lumière et font du paysage autant de tableaux qu’il y a de perspectives visuelles.

La terrasse couverte, délimitée par des éléments analogues, devient espace intérieur autant qu’extérieur.

Tous les projets sont également présentés dans l’édition spéciale de novembre du magazine ‘info_steel’ 45 qui a été distribuée à l’issue de la Journée.

Une version digitale se trouve sur: http://www.infosteel.be/jmla/images/magazine/info-steel-45

 

 

 

Leave a Reply